Passer au contenu principal
Portrait de Béatrice Ray

Beatrice Ray

Post-graduate in Human Resources Management, College of Europe
Rendre audible l'invisible au service de la paix. Apprenez à tendre vers la douceur et la joie de vivre.
France
Parle anglais, français
Formateur certifié depuis 2020
"Apprendre à être connecté à soi et à l'autre avec tout soi-même : son corps, son cœur et sa conscience, pour dialoguer et agir utilement."

Je n'ai jamais confondu le succès dans la vie avec le succès dans ma vie. Depuis la fin de mes études, c'est ce que j'ai eu à cœur de transmettre. Malgré des études longues et élitistes (c'était ma seule stratégie pour être sûr d'être inséré dans la société du travail, après avoir obtenu mon bac à l'Institut National des Jeunes Aveugles), j'ai vite compris l'impact du type d'organisations où j'étais travail sur la dignité humaine et a choisi l'humanitarisme au détriment des institutions françaises ou européennes. Le street art m'a semblé être une manière plus appropriée d'entrer en contact avec les gens, qu'ils aient été victimes de la guerre ou de la maladie. J'ai troqué les livres contre un nez rouge : je suis devenu clown sculpteur de ballons pour les enfants, petits et grands.

Trouver ma place dans la société, c'est ce que je cherchais moi-même, tout en donnant une place aux autres en créant des emplois. À trente-trois ans, j'ai fait un burn-out, ce qui m'a permis d'apprendre à me choisir. Parallèlement, la lutte contre la discrimination raciale dans l'emploi était ma priorité. J'ai passé douze ans dans un syndicat de salariés, où j'ai compris que la première victime (de harcèlement, de discrimination...) et la seule dont je me fichais, c'était moi-même. Ceci, combiné à une rupture et à la perte de ma sœur jumelle à trente-cinq ans, m'a fait profondément repenser le sens des relations humaines.

J’ai alors choisi de prendre le livre de Marshall Rosenberg Communication NonViolente : A Language of Life , pour aller voir ce que signifiait cette Communication NonViolente (CNV) « dans la vraie vie ». J'ai assisté à la conférence de Pascale Molho sur « Dépression et CNV », accompagnée d'un ami avocat qui m'a assuré que la CNV n'était pas une secte. Cette conférence m'a donné l'occasion d'en apprendre davantage sur la CNV.

Depuis 2008, j'ai choisi d'apprendre à m'exprimer en étant connectée à ce qui est vivant en moi, c'est-à-dire à exprimer mes sentiments et mes besoins.

La rencontre avec Hélène Domergue en 2009 pour mon premier atelier de développement personnel sur la guérison des blessures du passé a ouvert une brèche : Il est possible de se calmer ; il est possible d'échanger de manière constructive, au service de nos relations.

Depuis, j'ai appris et intégré le rôle de coach individuel avec la CNV pour moi et pour les autres, et je souhaite le transmettre. J'ai joué dans des environnements militants et carcéraux pour tester ma capacité à vivre l'intention de la CNV : se connecter d'humain à humain avec bienveillance et conscience.

Mes actions dans la communauté francophone CNV : En 2014, j'ai créé un cercle dont la mission est l'entraide, la convivialité et le développement professionnel des praticiens en coaching individuel CNV (« AI-CNV »). J'ai fait partie du Déclic (CNV en milieu scolaire) dans le nord de la France entre 2013 et 2019 et du groupe « Prisons » entre 2016 et 2020.

J'essaie d'intégrer la spiritualité CNV et de la faire vivre en créant des espaces de sécurité et de légèreté dans les groupes. Quelque chose en moi aime beaucoup créer une atmosphère d'insouciance et d'espièglerie pour inviter les gens à s'en imprégner.

Mon travail de changement social consiste à contribuer à l'ouverture, c'est-à-dire à l'accessibilité des formations et des parcours :

  • En termes d'apprentissage (pour les personnes visuelles, auditives et kinesthésiques).
  • Au niveau des finances : je veux que tout le monde puisse y assister, pas seulement une certaine classe sociale. J'ai travaillé pour ATD-Quart Monde, par exemple. Je ne cherche pas à gagner de l'argent, mais plutôt à toucher des gens de tous horizons.
  • Enfin, j'essaie d'éveiller la curiosité, l'intérêt de personnes a priori très éloignées de la CNV, en termes de dignité, d'intégrité et de pouvoir intérieur.

Partager cette page:

FOCUS DE SES FORMATIONS :

  • Entreprise
  • Résolution de conflit
  • Esprit-Corps-Esprit
  • Changement social
Pour servir les vivants. Pour encourager le dialogue. Pour permettre la coopération.

Contacter Béatrice Ray