Skip to main content
François Dusson portrait

François Dusson

Professeur de Mathématiques en CPGE TSI
France
Speaks French
Certified Trainer since 2019

I discovered NVC in the first French edition of Marshall Rosenberg's book "the words are windows" at the end of 1999. I attended a conference of Marshall the 8th of January 2000 in Paris where he dedicated to me this book "I hope something in this book will enrich your life." It was a beautiful prophecy!

Then I trained for NVC, more intensely from 2002 and I created a group of practice with friends in Rouen. On January 3, 2004, I requested to enter the certification process. I actively participated in the life of the French Association for Nonviolent Communication ACNV, being on the board of directors between 2004 and 2012.

I followed in 2006 an IIT animated by Marshall just before becoming president. I was president of ACNV from 2006 and 2012. I participated in this period in the life of the French network, in its structuring efforts. In particular, I took part in the circle of regions, led by laurence Bruschweiler, a very rewarding experience.

After 2012, I advanced in the project to become a trainer, by continuing to lead practice groups, in Rouen and Dieppe, by facilitating workshops, practice days and conferences, by participating in training courses offered by A-certif. I followed the IIT of Luxembourg in October 2014 with Lucy Leu. I have read many books about NVC. I also like building bridges between various readings, spiritual, psychological, philosophical, and NVC.

I was supported by Geneviève Bouchez-Wilson, certified trainer, by her own involvement in the ACNV, by the co-animation of internships, by our tastes in research, and simply by shared friendship.

Vilma Costetti, during a formation "NVC and education" gave me the image of the vault filled with life whose lid consists of judgments. Thus, I invite people and myself, instead of wanting to suppress (in a form of idealism) judgments and prejudices (and to suffer from their presence) to translate them into the language of life and so develop a transformative sprituality (and not just comfort forgetting that which disturbs), starting from concrete situations in which interactions pose problems. I am interested in the question of "power with". I'm excited about how people can build on the process to transform relationships and situations that are initially tangled. And I rejoice in the fruits they bear.

The most common contexts I encounter in groups or formations are family interactions and workplace relationships, especially in education-related occupations. I would like to develop more work and training tools around "power with" in contexts where people who interact are not in symmetrical positions (in their intentions regarding the relationship, in their situation hierarchical, in their responsibilities). In my opinion, the NVC makes it possible to understand these dissymmetries. To practice NVC, I do not demand that the other practice!

Trainer's primary language

J’ai découvert la CNV par la première édition en Français du livre de Marshall Rosenberg « les mots sont des fenêtres » fin 1999. J’ai assisté le 8 janvier 2000 à Paris à une conférence de Marshall où il m’a dédicacé ce livre « j’espère que quleque chose dans ce livre enrichira ta vie ». C’était une belle prophétie !

Puis je me suis formé à la CNV , plus intensément  à partir de 2002 et j’ai créé avec des amis à Rouen un groupe de pratique. Le 3 janvier 2004, j’ai demandé à entrer dans le processus de certification. J’ai participé activement à la vie de l’association française pour la Communication NonViolente ACNV, en étant au conseil d’administration entre 2004 et 2012.

J’ai vécu en 2006 un IIT animé par Marshall juste avant de devenir président. J’ai été président de l’association ACNV entre 2006 et 2012. J’ai participé dans cette période à la vie du réseau francophone, à ses efforts de structuration. J’ai participé en particulier dans ce cadre au cercle des régions, animé par laurence Bruschweiler, expérience très enrichissante.

Après 2012, j’ai avancé dans le projet de devenir formateur.  En continuant d’animer des groupes de pratique, à Rouen et à Dieppe, en animant des  stages, des journées de pratiques, en faisant quelques conférences. En participant aux stages de formation proposés par A-certif. J’ai vécu l’IIT du Luxembourg en octobre 2014 avec Lucy Leu.

J’ai lu de nombreux ouvrages concernant la CNV. J’aime aussi faire des ponts entre diverses lectures, spirituelles, psychologiques, philosophiques, et la CNV. J’ai été soutenu dans ma démarche par Geneviève Bouchez-Wilson, formatrice certifiée, par sa propre implication dans l’ACNV, par la co-animation de stages, par nos goûts en matière de recherche, tout simplement par l’amitié partagée.

Vilma Costetti , lors d’une formation « CNV et éducation » m’a donné l’image du coffre rempli de vie dont le couvercle est constitué des jugements. Ainsi, j’invite les personnes et moi-même, au lieu de vouloir supprimer (dans une forme d’idéalisme) les jugements et les préjugés (et de souffrir de leur présence) de les traduire en langage de vie et ainsi de développer une spritualité transformatrice (et pas juste de confort en oubliant ce qui trouble) , en partant des situations concrêtes dans lesquelles des interactions posent problèmes. Je suis ainsi intéressé par la question du « pouvoir avec ». Je me réjouis de la façon dont les personnes peuvent s’appuyer sur le processus pour transformer des relations et des situations au départ bien emmêlées. Et je me réjouis des fruits dont elles témoignent.

Les contextes les plus courants que je rencontre dans les groupes ou formations sont les interactions familiales et les relations au travail, en particulier dans des professions en lien avec l’éducation. J’aimerais développer davantage des outils de travail, de formation, autour du  « pouvoir avec » dans des contextes où les personnes qui interagissent ne sont pas dans des positions symétriques (dans leurs  intentions vis-à-vis de la relation, dans leur situation hierarchique, dans leurs responsabilités). A mes yeux, la CNV permet de bien appréhender ces dissymétries. Pour pratiquer la CNV, je n’exige pas que l’autre la pratique !

Share this page:

TRAINING FOCUS:

  • General

Contact François Dusson