PLEASE NOTE:

Our website is undergoing a major upgrade, which will make many of the resources you are looking for available without registering for an account. Until the new site is launched, the self-registration of new accounts has been suspended. Please review the links in the box in the left sidebar to find and access learning resources and articles currently available on our site.

Judi Piggott, Website Upgrade Project Coordinator

Existing accounts will still be fully active. 

Soeur Marie-Jacques Stassen

Language of Report: 
Français
Année du rapport: 
2012
Share My Report With: 
General Public (Including Certified Trainers and Certification Candidates)
A. Environ combien de jours de formation avez-vous cette année?: 
15
B. Briefly list the groups and organizations you worked with this year as a trainer.: 
B. Listez brièvement les groupes et organisations pour lesquels vous avez travaillé cette année en tant que formateur ? : - Les participants étaient les plus souvent des personnes venant de milieux très divers et avaient des âges et des formations très diverses. Les groupes : principalement des personnes venant de partout.
C. Approximately how many people did you offer NVC training to this year?: 
145
D. What are you celebrating about your training experiences this year? What was significant for you? What touched your heart?: 
D. Que souhaitez-vous célébrer à propos de vos formations cette année ? Ce qui a été significatif pour vous ? Ce qui a touché votre coeur ? : - Ce qui a été significatif pour moi et a touché mon cœur, c’est de voir des personnes renouer avec la Vie en eux, s’épanouir, se redresser, se sentir mieux, commencer à prendre la responsabilité de leurs sentiments, à sortir du carcan culturel habituel, à découvrir d’autres horizons, à retrouver leur liberté, à redevenir des vivants ; cela me remplit de joie à chaque fois. J’apporte ainsi ma petite part à la construction d’un monde plus humain et cela me rend très heureuse.
E. Would you share some difficult experiences you had while training this year and how you handled them?: 
E. Voulez-vous partager quelques expériences difficiles que vous avez rencontrées durant vos formations et comment vous les avez gérées ? : - Les moments les plus difficiles sont ceux où je vois les personnes s’accrocher à leur mental, à leur vision intellectuelle des choses, ou vouloir rester dans leurs sentiments.
F. How do you teach the spiritual basis of Nonviolent Communication in your workshops and training programs? : 
F. Comment transmettez-vous concrètement les fondements spirituels de la CNV dans vos formations ? : - L’aspect spiritualité de la CNV est pour moi un élément fondamental. Dans ma présentation de la CNV, j’essaie de montrer comment la CNV permet de rejoindre la Vie, l’énergie divine en nous et dans les autres, que c’est là la nappe phréatique par laquelle nous réalisons une véritable communion, que c’est en prenant la responsabilité de nos sentiments, en descendant dans nos besoins, que nous rejoignons cette Vie, que nous découvrons la Paix, la cohérence avec nous-mêmes et qu’alors nous pouvons réellement accueillir l’autre, le respecter dans sa différence, rester en lien avec lui, même si lui est « apparemment » agressif, apeuré, ou violent. Dans la CNV j’ai découvert un art de vivre qui me permet de découvrir mieux ma vérité en prenant la responsabilité de mes sentiments et d’abord il m’a fallu les regarder, ce qui n’était pas dans mes habitudes…Cela m’a menée à plus de lucidité et à vérifier une fois de plus « LA VERITE VOUS RENDRA LIBRE ». La CNV aide donc chacun à devenir plus vrai et plus libre (je ne fais pas dépendre mes sentiments de l’action de l’autre), deux valeurs essentielles à mes yeux. Autre valeur essentielle, L'HUMILITE. Dans l’échange empathique, on ne devance pas l’autre, on va à son rythme, on se met entre parenthèse (avec toute la valeur de sa présence) quand on l’écoute, quand on l’aide à trouver ses sentiments et ses besoins. De plus la CNV nous apprend à n’entendre le jugement que comme l’expression (parfois tragique hélas !) d’un besoin inassouvi. Quelle joie et quelle libération ! Elle nous aide à nous accepter nous-mêmes et à accepter l’autre sans condition (même si on n’approuve pas) et c’est là un facteur qui permet de rejoindre l’autre là où il est. LA SOLIDARITE est une autre valeur importante : on n’est pas cnviste tout seul , on est en réseau les uns avec les autres, d’une part ; et d’autre part la CNV a comme postulat que chacun a envie de contribuer à la satisfaction des besoins de l’autre ; elle essaie de faire régner la paix et travaille à la résolution des conflits par la satisfaction des besoins des deux parties. Et par là, elle aide au changement social (ce n’est pas le plus fort qui écrase le faible). Puisque les besoins sont universels, la CNV affirme donc L'EGALITE INTRINSEQUE des êtres humains. Il n’y a pas de maître et de disciple, il y a des êtres humains qui essaient de l’être vraiment.
G. Please describe your social change goals...: 
G. S'il vous plaît, décrivez vos objectifs de changement social : - Mon objectif est de m’ouvrir toujours davantage à cette Vie en moi pour la laisser rayonner, de « contaminer » les autres et de les aider à découvrir la Vie en eux et d’arriver ainsi à favoriser la Paix et l’Harmonie dans le monde ; de nous reconnaître différents et solidaires pour œuvrer ensemble à construire un monde meilleur où chacun a sa place et est bienveillant envers l’autre et où les besoins de chacun sont reconnus ; de travailler avec des communautés de tous genre (monastiques, laïques, scolaires, éducationnelles) pour les aider à mieux vivre leurs relations interpersonnelles entre elles et avec l’extérieur. Les projets pour atteindre cet objectif sachant : - que je suis plus douée pour la relation aux personnes que pour la relation aux institutions, - que je crois que le changement vient de la base, c’est-à-dire des personnes ; et que ma vie de bénédictine me met plus en rapport avec les personnes et/ou les communautés : - continuer à me former : en participant à un groupe de pratique ; en recevant de l’aide (feedback ou autre) d’autres formateurs ; en suivant des sessions de CNV ; - me laisser interpeller par toutes les occasions qui me sont données en communauté et ailleurs ; - répondre aux demandes des différents groupes même si financièrement je n’y gagne pas grand chose (leurs ressources sont maigres ou inexistantes ; ou le groupe est plus petit que prévu, et par respect pour ceux qui ont pris deux jours de congé, je donne quand même la formation) ; - continuer à travailler avec les communautés qui ont entamé ce travail de CNV (ce qui change les rapports entre les membres et avec « l’autorité », la vision et la manière de gouverner des responsables) et élargir ce travail à d’autres communautés ; - continuer à animer un groupe de pratique ; le soutien que chacun apporte aux autres dans cette pratique de la CNV permet à chacun de mieux la vivre là où il est et ainsi d’étendre le champ d’action de la CNV.
J. Please describe your efforts to create, or join, an NVC circle or organization.: 
H. S'il vous plaît, décrivez vos efforts pour créer ou rejoindre une équipe CNV ou l'organisation CNV : - Je fais partie du cercle des formateurs belges et cette année, j’ai pu participer à toutes les réunions. Ensemble nous essayons de promouvoir la CNV. Nous nous soutenons par courriel, par empathie silencieuse et comme Jean François Lecocq et moi travaillons très souvent ensemble, nous nous soutenons l’un l’autre par toutes sortes d’échanges. Les participants apprécient autant que nous notre complicité.
K. Summarize participants’ evaluations, and how their feedback resulted in new learning or growth for you this past year.: 
I. Résumez les évaluations de vos participants et comment elles ont contribué à votre apprentissage cette année : - Les évaluations spontanées de mes participants rejoignent la dernière reçue « les 2 jours passés dans une bulle d’empathie et de justesse ont satisfait mes besoins de nourriture spirituelle et de pouvoir contribuer à l’harmonie autour d moi et en y repensant, je me sens et me sentirai super énergétisée ». Cela me fait toujours plus prendre conscience du pouvoir de l’empathie, de la faim que les gens en ont et aussi du besoin spirituel qu’ils ont. Aussi avec Jean François Lecocq, nous avons encore « amélioré » notre session « spiritualité et CNV ». Nous avons surtout essayé d’aider les personnes à passer du paraître à l’être.
L. What are your current growing edges or challenges as a trainer that you will be working on in the future?: 
J. Quels sont vos buts de croissance, vos défis en tant que formateur que vous allez travailler ? : - Mes défis : mieux incarner dans ma propre vie quotidienne la CNV, en prenant toujours mieux conscience de mes besoins et en osant les partager. J’apprends aussi à oser demander et combien il est nécessaire que la demande soit claire, précise, positive, concrète et évidemment, une vraie demande, pas une exigence. Il reste encore qu’avec les plus proches (la famille), j’ai encore du chemin à faire : il m’arrive encore (hélas !) de répondre aux mots plutôt qu’aux besoins sous-jacents ; mais au moins je prends conscience de mon « erreur ».
M. If you found opportunities to work with other trainers this year, please share the most meaningful experiences for you.: 
K. Si vous avez eu l'occasion de travailler avec d'autres formateurs cette année, s'il vous plaît, partagez les expériences les plus significatives pour vous : - Travail avec d’autres formateurs : le plus souvent je travaille avec un autre formateur, Jean François Lecocq, et les participants trouvent très heureux d’être en présence d’un homme et d’une femme, ils apprécient notre complémentarité et notre complicité.
N. Is there anything else you would enjoy sharing with the CNVC network?: 
L. Autre chose que vous aimeriez partager avec l'organisation du CCNV ? : - Pour ce qui concerne la recertification : J’ai énormément apprécié le courriel du CNVC qui voulait créer des rapports plus cordiaux entre eux et nous, et qui nous invitait à formuler nos souhaits ou nos impressions. Le ton et l’offre était vraiment sympathique et ouvert et m’a profondément réjouie puisqu’il appliquait ce que nous cherchons tous : recevoir la bienveillance nécessaire sachant qu’on peut ne pas bien la vivre à certains moments et pourtant être en général un bon formateur. Nous sommes tous en « devenir CNV ». Cela satisfait mon besoin de bienveillance, de respect et de compréhension. Un souhait : que les courriels que nous envoie le CNVC soient en français, car je ne comprends pas l’anglais et Google veut rarement bien traduire ! Cela me plairait qu’il y ait des sessions de 4 ou 5 jours où les formateurs pourraient vivre la CNV « sur le tas » et pas seulement en jeu de rôle, mais je ne sais pas comment on pourrait organiser cela.
Print

The Center for Nonviolent Communication
9301 Indian School Rd NE Suite 204
Albuquerque, NM 87112-2861 USA
Tel: +1.505.244.4041 | Fax: +1.505.247.0414 | US Only: 800 255 7696

NEW fundraising opportunity for US residents.